Y a-t-il des e-liquides moins nocifs que d’autres ?

Y a-t-il des e-liquides moins nocifs que d'autres

Bien que la cigarette électronique constitue une bonne alternative à la consommation de tabac, son utilisation est loin d’être sans impact sur la santé. Il est toutefois possible de limiter cet impact négatif en optant pour des modèles de e-liquides moins nocifs. En effet, toutes les recharges pour cigarette électronique, bien que toxiques, ne le sont pas au même degré. Vous êtes passé ou souhaitez passer à la cigarette électronique, et vous êtes en quête d’un e-liquide nocif dans une moindre mesure afin de réduire encore plus les risques sur votre santé ? Poursuivez donc la lecture !

E-liquide nocif : moins d’arômes, un gage de toxicité minorée ?

En adoptant la cigarette électronique en lieu en place des cigarettes traditionnelles, vous réduisez les risques généralement associés au tabagisme d’environ 95%, selon le département de santé britannique. Cela dit, pour optimiser encore plus cet avantage pour votre santé, il vous faudra utiliser votre e-cig de manière adéquate, certes, mais il vous faudra aussi faire vos choix de recharges en conséquence, en préférant un e-liquide nocif dans une moindre mesure. Ceci peut se faire en tenant notamment compte des arômes.

Bien que la composition des liquides pour cigarette électronique soit bien connue et relativement maitrisée par les fabricants du monde entier, il reste effectivement des incertitudes quant aux fragrances utilisées dans les recettes. Si ces arômes de qualité alimentaire sont couramment utilisés dans la préparation de nourritures industrielles, leur emploi dans le cadre d’une vaporisation pour inhalation suscite encore bien des interrogations. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que les voies aériennes et les voies digestives chez l’être humain n’ont pas des mêmes barrières naturelles !

Un e-liquide nocif le serait donc d’autant plus qu’il est riche en certains arômes particuliers ? C’est en tous cas ce que démontrent les dernières études sur la cigarette électronique. Ces dernières ont commencé à identifier certains facteurs aisément maîtrisables dans la composition des recharges pour e-cigs pour minorer le risque lié au vapotage face au tabac, et le choix sélectif des arômes en fait partie.

Quels choix d’arômes pour réduire les risques sur la santé ?

Certains travaux, en l’occurrence ceux de Maciej Goniewicz du Roswell Park Cancer Institute à Buffalo (USA), ont identifié des arômes pouvant majorer le caractère toxique d’un e-liquide nocif, en participant à la production d’aldéhydes, préjudiciables à la santé (plus d’infos sur Astuce-sante). Les arômes de fraise par exemple y sont cités comme étant de potentielles sources de benzaldéhyde.

Dans le même registre, certains e-liquides gourmands sont souvent conçus avec du diacétyle pour apporter un goût beurré aux recharges. Il est pourtant démontré que ce type d’ingrédient représente une source potentiellement nocive pour l’organisme quand l’exposition et la durée dépassent certains niveaux.

En conséquence, si vous devez choisir un e-liquide nocif dans une moindre mesure, il est recommandé de préférer les e-liquides dépourvus de diacétyle, mais également d’autres substances potentiellement toxiques pour les voies respiratoires, comme le parabène et l’ambrox. Parallèlement, les spécialistes préconisent l’utilisation d’e-liquides mono-arômes, sans goût sucré, et conseillent aussi les e-liquides équilibrés PG/VG ou riches en PG. Par ailleurs, comme évoqué précédemment, les e-liquides DIY (do it yourself) avec peu d’arômes et sans additifs sont plus recommandés pour la vapote.

En dehors de l’éviction d’e-liquide nocif, pensez également à éviter de chauffer les recharges en général, car certains arômes chauffés dégagent des composés pouvant nuire à la santé. En conclusion, prenez le soin de bien vérifier la notice sur les e-liquides avant de les acheter. Elle doit afficher « sans diacétyl, sans parabène, sans ambrox », entre autres.

Astuces pour trouver du e-liquide pas cher
Quels sont les différents types d’e-liquide ?